Contemporain,  Développement personnel

Mission Hygge de Caroline Franc

Partenariat Net-Galley- FIRST Editions

Roman papier : 14,95 €

Résumé :

Un roman feel-good sur l’art de vivre à la danoise » –; Ça n’est plus possible Chloé, plus personne ne te supporte ici. Tes collègues ont peur de toi et moi, j’ai peur pour toi. Depuis deux ans, tu n’es plus la même…
–; Je-ne-veux-pas-en-parler.
–; Je le sais que tu ne veux pas en parler, mais je suis ton chef. Et je ne peux plus te laisser comme ça, Chloé… Sache que j’ai pris une grande décision… « 

Quand Alexandre, le rédacteur en chef de Chloé, journaliste intrépide et habituée des territoires en guerre, lui annonce qu’elle part séance tenante à Gilleleje, petit village côtier du Danemark, la jeune femme s’étrangle d’indignation. S’exiler dans un village paumé au nom imprononçable pour étudier le hygge danois et le bonheur au coin du feu ? Alors que rien ne lui file plus le bourdon
que les gens heureux ? Ce qu’elle ignore, c’est que cette mission qu’elle prend comme une punition va changer sa vie pour toujours…

Dans ce roman aux couleurs du Danemark, Caroline Franc raconte avec humour et tendresse le retour à la vie d’une jeune femme presque comme les autres.

Mon avis :

J’ai pris mon temps pour lire ce roman car je voulais attendre le bon moment : Le moment où le moral serait un peu plus en berne à cause des jours qui raccourcissent ou du froid qui commence à s’installer (même si on est assez chanceux cette année). Quand le train train quotidien reprend de plus belle en me laissant peu de temps pour moi, il y a toujours un moment où j’ai envie d’une lecture doudou ou « feel good » et cette histoire a merveilleusement bien rempli son rôle.

On va donc suivre Chloé qui est au plus mal au début du roman et cela se traduit par de l’agressivité, par un repli sur elle-même, elle ne se sent bien que dans le danger et cela va tellement loin que son patron décide, malgré elle et, pour elle, de l’envoyer faire un reportage au Danemark, dans la ville où les gens sont le plus heureux. Vous imaginez bien qu’elle va être assez en colère et y aller à contre coeur, surtout qu’elle ne veut pas du bonheur. Depuis deux ans, elle s’est complètement fermée aux émotions et ce n’est pas ce reportage qui va la faire changer. Enfin, c’est ce qu’elle croit jusqu’à ce qu’elle arrive dans ce pays, qu’elle rencontre des gens qui vont savoir la toucher et petit à petit on va suivre son évolution.

Alors, malgré le fait que sa transformation soit rapide (un peu trop), j’ai été touchée par ce livre et par cette héroïne qui est vraiment en détresse au début et qui va s’ouvrir peu à peu. C’est une histoire d’espoir pour dire que tout n’est perdu, qu’on peut traverser des moments très noirs, de pertes immenses mais on peut rebondir. Il y a une phrase qui revient souvent dans cette histoire, qui est : « Être triste n’oblige pas à être malheureux » et c’est tellement ça. Alors je ne sais pas si le hygge est bien représenté ici, j’avoue que je suis assez ignorante sur le sujet mais j’ai adoré suivre Chloé, cette petite ville côtière avec ses habitants tellement humains et touchants que la vie n’épargne pas mais qui veulent garder le sourire. Mon coeur s’est serré plus d’une fois.

Quand j’ai terminé ce roman, j’avais le sourire, il m’a mis du baume au coeur et l’écriture de Caroline Franc est juste parfaite. Elle s’est dosée l’émotion, elle n’en fait ni trop ni pas assez et pendant le temps de ma lecture, j’étais vraiment avec Chloé à Gilleleje et ça m’a fait un bien fou.

En résumé : Je recommande à 100% ce roman qui m’a fait passer un excellent moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *