L’Empire de sable de Kayla Olson

Partenariat NetGalley/Collection R

Genre : Dystopie Young Adult

Roman papier : 17,90 €

Résumé :

Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ?
Bientôt adapté au cinéma par Leonardo DiCaprio et la Paramount.

Il suffit d’un grain de sable pour faire s’écrouler un empire.
Une page s’est tournée dans l’histoire de l’humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n’a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
Son seul espoir ? Gagner l’île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d’autres évadés, l’île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison…

Mon avis :

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de Dystopie Young Adult et je dois dire que je ne suis pas déçue par celle là car j’ai passé un très bon moment de lecture.

Le point fort de ce livre c’est son rythme : Malgré quelques longueurs par ci par là, on est entrainé dans une histoire avec pas mal d’action et ce, dès les premières pages. Kayla Olson n’installe pas tout son univers, tout de suite, on va le découvrir au fur et à mesure et je peux vous dire qu’on n’est pas au bout de nos surprises. Elle a une écriture assez percutante, je trouve, elle fait des phrases courtes ce qui accentue encore plus le côté rythmé de son récit.

L’univers est intéressant et bien amené tout comme l’histoire avec des thématiques bien traitées (le clivage entre les riches et les pauvres, jusqu’où peut-on en ce qui concerne la technologie, apprécier les choses simples etc….) mais en ayant lu d’autres dystopie avant, on retrouve, quand même, les grosses ficelles du genre. Cela n’empêche pas le fait que j’ai trouvé le tout assez addictif et je n’ai pas pu lâcher ce livre sans savoir la fin.

En ce qui concerne les personnages, je les ai trouvés sympathiques mais je ne trouve pas qu’ils sortent réellement du lot. J’ai bien aimé Eden, notre héroïne, qui recherche sa liberté et qui va tout faire pour la trouver. Elle n’est pas parfaite, elle a certaines peurs, certains doutes mais elle va quand même tout faire pour atteindre son objectif, sans écraser les autres et j’ai aimé sa ténacité.

En résumé : Une bonne dystopie avec, peut être, quelques longueurs mais assez addictive.

Laisser un commentaire