Fantastique,  Young Adult

Le défi des étoiles T1 : Genesis de Claudia Gray

 

Partenariat : Netgalley/Bragelonne

Genre : Dystopie YA

Roman papier : 16,90 €

448 pages

Résumé :

Noemi Vidal se bat pour l’indépendance de la planète Genesis, une ancienne colonie de la Terre, dans une guerre qui oppose depuis des années son peuple et les armées de robots terriens…

Lors d’une attaque-surprise, Noemi se réfugie dans un vaisseau abandonné où elle rencontre Abel, le prototype le plus sophistiqué jamais conçu. Abel devrait être son ennemi juré… mais la programmation de celui-ci l’oblige à obéir aux ordres de Noemi. Même si cela implique de combattre son propre camp, il devra l’aider à sauver Genesis.

Tandis qu’ils traversent la galaxie, Noemi comprend qu’Abel est plus qu’un robot… et ce qu’Abel ressent dépasse toutes les limites de la programmation.

Mon avis :

Je découvre Claudia Gray avec ce roman, ce n’est pas faute d’avoir quelques livres d’elle dans ma Pile à Lire mais je n’avais pas encore franchi le pas de la lecture et je suis ravie d’avoir commencé par celui-ci car ce fut une excellente lecture.

On a, pour moi, ici, une excellente dystopie YA avec un univers très intéressant, bien amené et riche. Non seulement, on nous parle de Genesis, une ancienne colonie de la Terre mais on va en découvrir trois autres (Cray, Forteresse et Kismet) au fur à mesure de l’histoire, chacune ayant sa spécificité et ses règles. L’ennemi à abattre dans ce livre c’est la Terre, dès le début, on a une très mauvaise image d’elle, elle apparait comme froide, impitoyable et prête à tout pour écraser les autres.

L’histoire est très bien menée et elle commence fort puisque qu’on a très vite de l’action. La mise en place de l’univers et des personnages se fait de façon très fluide et je n’ai jamais trouvé le temps long. Je trouve également que ce roman est très imagé, je le verrais bien adapté à l’écran, on pourrait faire quelque chose de très sympa, je pense.

Claudia Gray va aborder dans ce livre pas mal de thématiques intéressantes comme la cruauté des hommes, l’indépendance, l’obéissance, la religion, la solidarité le fait de se mettre en autarcie et les conséquences que cela peut avoir pour les autres et bien d’autres encore que je vous laisserai découvrir par vous même.

En ce qui concerne les personnages, je les ai énormément appréciés et ce, depuis le début : Noémi est une jeune femme qui a été marquée par le décès de ses parents et de son frère, qui a été placée en famille d’accueil mais elle ne se sent pas à sa place. C’est une héroïne qui est courageuse, qui n’hésitera pas à mourir pour son monde, elle est badasse, protectrice, curieuse et ne baisse jamais les bras. Abel, quant à lui, est peut être un robot mais très vite on sent qu’il est plus que ça, il a des réactions ou des attitudes que n’aurait jamais un robot normal et c’est assez fascinant de voir son évolution.

Leur relation, au début, est assez tendue puisqu’ils sont dans des camps opposés et, au fil des pages, elle va sensiblement évoluer pour devenir très touchante.

La fin de ce premier tome n’est pas insoutenable, on ne termine pas sur un gros cliffhanger et c’est le genre de fin que j’aime même si je suis impatiente de lire le tome 2 qui ne sera pas, malheureusement, pour tout de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *