Fantasy

La reine du Tearling d’Erika Johansen

 

Partenariat NetGalley/JC Lattès

Roman papier : 22 €

480 pages

Résumé :

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d’embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende… ou la détruira.
Erika Johansen nous entraîne dans une épopée flamboyante où une jeune princesse insoumise devra lutter pour monter sur le trône.

Mon avis :

 Visuellement, ce livre est un vrai régal et, après l’avoir lu, je peux vous dire que le contenu est tout aussi appétissant. Ce premier tome pose les bases d’un univers et d’une histoire qui m’ont beaucoup plu.

L’univers n’est, peut être, pas des plus époustouflants mais il est très bien amené, on a quelques descriptions mais pas trop pour éviter de plomber le rythme et je me suis immergée dedans sans problème.

Dès les premières pages, j’ai été embarquée dans l’histoire, il y a certaines situations qui se dénouent un peu trop vite à mon goût, c’est un peu trop facile, par moment, surtout vu les décisions que va prendre Kelsea mais ça reste une très bonne histoire, très immersive, bien rythmée et bien menée. Quand vous refermerez ce livre, vous n’aurez pas toutes les réponses à vos questions mais comme c’est, à priori, une trilogie tout viendra en son temps. Je suis, en tout cas, curieuse de lire la suite qui promet de bonnes choses.

Je termine par les personnages : Kelsea, notre personnage principal, m’a, un peu, fait penser à Elisa, l’héroïne de la saga La Fille de Braises et de Ronces : Au départ, Elle n’a rien d’une guerrière ou d’une reine, elle va devoir tout apprendre, même si, elle a suivi un entrainement depuis son plus jeune âge. La théorie est bien différente de la pratique. Les personnages qui gravitent autour d’elle sont très différents les uns des autres, intrigants pour certains, ils ne sont pas parfaits mais je ne vous en dirais pas plus dans cet avis, autant les découvrir par vous même si vous lisez ce roman.

En résumé : un bon premier tome qui pose les bases d’une histoire intéressante avec des personnages qui le sont tout autant et je suis curieuse de lire la suite qui promet encore de beaux moments.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *