La réelle hauteur des hommes de Jo Ann von Haff

Genre : romance contemporaine

Ebook : 10,99 €

402 pages

Résumé :

Melanie Gordon, illustratrice célibataire et indépendante, travaille chez elle, dans un salon aux murs colorés, sur un bureau envahi de plantes et de tasses de thé. Du lundi au vendredi, chaque journée commence exactement de la même manière : en lisant le nouvel article de Littlejohn, le blogueur influent de La Réelle Hauteur des hommes. Pour elle, il est irréel et inaccessible, hors d’atteinte derrière ses chroniques intelligentes et son pseudo sans visage. Jusqu’à ce qu’elle imagine et dessine son portrait et qu’elle le poste sur son blog. Jusqu’à ce qu’il le voie, et qu’il l’appelle. À l’abri derrière leurs téléphones et leurs écrans, ils laissent une relation s’installer et rythmer peu à peu leur quotidien. Et quand l’idée de se voir fait irruption, une question se pose : leur rencontre serait-elle à la hauteur de leurs attentes ?

Mon avis :

Ce roman fut une très jolie surprise : Je ne pensais pas qu’il allait autant m’embarquer et qu’on allait aborder un sujet assez délicat (pas souvent abordé) autant pour la romance que pour tout autre aspect de l’histoire.

C’est, aussi, le genre de livre où il ne faut ne pas trop vous en dire pour éviter de vous spolier, pour que, vous aussi, vous soyez surpris par le chemin que prend le récit. L’Auteur l’a, d’ailleurs, très bien mené, elle aurait pu tomber dans du mélodramatique ou aurait pu aller vers de la facilité mais non, je ne trouve pas. Via ses personnages, elle va nous donner plusieurs points de vue sur cette fameuse thématique dont je ne peux pas vous parler (ça gâcherait tout). Cela ne va pas être facile pour nos deux héros de trouver leurs places même si, c’est évident qu’ils s’aiment, qu’ils font un tout et j’ai adoré les suivre.

Mélanie, notre héroïne m’a fait l’effet d’un petit bonbon sucré : C’est le genre de personne qui nous donne la pêche qui sait que la vie peut être moche, par moment, mais elle fait tout pour rester positive et pleine de vie. Elle est fraiche, pétillante et j’ai adoré sa façon de penser.

Littlejohn, quant à lui, est un personnage plus sombre, plus torturé qui a peur de l’échec et du rejet. Du coup, il s’est complètement déconnecté de la vie réelle pour se consacrer pleinement à son blog. J’ai compris son mal être, ce n’est pas évident pour lui, mais dès qu’il rencontre Mélanie, sa vie va changer et j’ai aimer voir son évolution.

Malheureusement, je ne pourrais pas vous en dire plus mais sachez que c’est une très belle romance, pleines d’embuches, surtout dues à notre personnage masculin, qui a du mal à s’accepter mais avec son enfance on peut le comprendre même si parfois, on le secouerait bien.

Il y a un autre aspect de l’histoire qui m’a beaucoup plu c’est le fait que Littlejohn soit blogueur et forcément ça m’a parlé, j’ai adoré voir la relation qu’il pouvait avoir avec ses lecteurs même s’il se cache clairement derrière son blog pour éviter de vivre vraiment.

En résumé : Une très jolie romance semée d’embuches, avec une thématique bien exploitée de la part de l’Auteur et des personnages attachants.

Laisser un commentaire