romance historique

La Princesse de Feu de Jude Deveraux

 

 

Roman papier : d’occasion à partir de 5 €

 

 

 

 

Résumé :

Les soeurs Chandler sont de retour ! Retrouvez ou découvrez les intrépides et ravissantes jumelles. Doriane est médecin, fait rarissime aux Etats-Unis en 1892. Aryane est une parfaite lady. Elle s’amusent parfois à échanger leur rôle : un soir Doriane se laisse séduire par Leander, l’homme qui doit épouser sa soeur deux semaines plus tard. Tombé fou amoureux, Leander se donne quinze jours pour séduire celle qui l’a mystifié. Quinze jours effrénés où tous les coups seront permis et où le destin s’amusera à conjuguer les jeux de l’amour et du hasard…

Pourquoi ce roman ? Ce roman fait partie d’une duologie avec La Princesse de Glace (T1) qui fut la première romance historique que j’ai lu quand je n’étais qu’une adolescente.
Autant vous dire que cela remonte !
Quand j’ai vu qu’il y avait un tome sur Doriane et Leander, je me suis jetée dessus.

 

MA CHRONIQUE

Mon ressenti à la fin de cette lecture :

J’ai beaucoup aimé suivre Doriane et Leander. Tout est réuni pour passer un bon moment de lecture mais j’ai quand même préféré l’histoire d’Aryane et Kane (La Princesse de Glace).

Pour aller plus loin :

En ce qui concerne l’histoire, comme elle est assez bien résumée plus haut, je ne vous en dirai pas plus mais une chose est sûre c’est que je ne m’attendais pas à autant rire. Même si je savais que Doriane avait un sacré caractère, je ne pensais pas que Leander était aussi têtu, ce qui nous a donné des situations assez cocasses.

Alors, comme beaucoup de lectrices, j’ai préféré La Princesse de Glace (ma chronique arrivera bientôt sur le blog). Quand on croise des personnages aussi charismatiques qu’Aryane et Kane avec une relation aussi intense, c’est très dur de trouver des protagonistes qui leurs arrivent à la cheville.

Malgré tout, comme je l’ai dit plus haut, j’ai passé un bon moment avec ce roman et ce, pour plusieurs raisons :

– Tout d’abord, j’ai bien aimé le fait que Jude Deveraux ait fait des personnages en avance sur leur époque (ça vaut aussi pour le premier opus et pour la plupart des romances historiques).

Que Doriane soit Médecin, à cette époque, est juste scandaleux et c’est top de la voir si passionnée à pratiquer son métier, tout comme le fait que Léandre la soutienne et l’encourage.

Bien sûr, on a toujours les codes du 19ème siècle avec une réputation à préserver, le rôle de la femme est toujours de rester à la maison à s’occuper de sa famille etc…et du coup, d’avoir ce genre de personnages donnent du piquant à l’histoire à tous les niveaux.

– Ensuite, à côté de la romance, on a d’autres thématiques abordées comme, par exemple, les conditions de vie et de travail dans les mines et j’aime bien quand un Auteur diversifie son histoire.

– Et enfin, j’ai trouvé qu’il y avait un bon rythme :  on a pas mal d’actions, parfois assez périlleuses pour nos personnages et même si on sait la finalité, cela n’enlève rien au fait qu’on a envie de savoir comment cela va se terminer.

J’ai retrouvé avec plaisir Aryane et Kane et comme c’est la même histoire que « La Princesse de Glace » mais du point de vue de Doriane & Leander, on voit les choses différemment et cela m’a également bien plu.

Autres romans de Jude Deveraux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *