Fantastique,  Fantastique Jeunesse

La passe-Miroir Livre 1 : Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos

 

Genre : Fantastique Jeunesse

Roman papier : 8,65 €

608 pages

Résumé :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis :

J’ai, ENFIN, découvert ce roman que, presque, toute la blogosphère adore, et en ce qui me concerne, j’ai beaucoup aimé cette histoire mais je n’ai pas adhéré à tout.

On va, d’ailleurs, commencer par ce qui ne m’a pas emballé dans cette lecture et, pour ceux qui l’ont lu, c’est à partir du moment où Ophélie arrive Au Clairdelune jusqu’à la représentation. C’est un passage qui est nécessaire à l’histoire, il va venir enrichir encore plus cet univers déjà passionnant et riche mais je n’ai pas accroché spécialement à ces moments là.

Mis à part cela, j’ai adoré le reste :

  • Je vous parlais, plus haut, d’un univers passionnant & riche et dès les premières pages j’ai accroché ! J’ai beaucoup aimé voir des objets s’animer et avoir des sauts d’humeur ; voir des personnages pouvant lire à travers des objets pour découvrir le passé de leurs propriétaires, en voir d’autres pouvant donner des illusions, ou en défaire, pouvant faire du mal aux autres simplement par la pensée…. On a univers à multiple facettes avec Anima qui est un monde assez tranquille, où tout le monde essaye de vivre en harmonie et à contrario, on a le Pôle qui est peuplé de noirceur, de complots, où il faut se méfier de tout le monde et où l’on se sent oppresser.
  • L’histoire, à part mon petit bémol, m’a énormément plu. Elle reste lente, ce n’est pas un premier tome d’action mais plus basé sur la découverte du monde, la stratégie de nos personnages, leurs buts….
  • Et je termine par les personnages : j’ai totalement craqué pour Ophélie, notre personnage principal. C’est une jeune femme qui n’a rien demandé à personne, sa seule passion est son musée et on va venir lui imposer un mari, la faire déménager dans un monde totalement à l’opposé du sien, on va lui demander de se taire, de se cacher…Bref, elle va être mise à rudes épreuves et j’ai aimé la voir s’adapter et évoluer. Elle n’a pas une trop haute opinion d’elle même, les autres non plus d’ailleurs, mais quand on prend le temps de la connaître, on se rend compte qu’elle n’a pas froid aux yeux, qu’elle sait prendre des décisions, elle sait ce qu’elle veut et on ne la manipule pas comme on veut finalement. Je n’ai pas grand chose à dire sur Thorn, son futur mari, à cause de son passé et de sa situation il est très renfermé sur lui même, il n’est pas du tout sociable et préfère rester cloitrer dans son cabinet à travailler. J’ai également bien aimé, la relation que pouvait avoir Ophélie avec sa tante Roseline, son chaperon en attendant le mariage ou avec Berenilde, la tante de Thorn, qui on le devine assez tôt manipule très bien son petit monde mais, au final, elle n’a pas un mauvais fond.

Je vais m’arrêter là pour cet avis qui est déjà bien long mais si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le recommande fortement que se soit pour l’univers, les personnages ou pour toutes les réflexions que l’Auteur a glissé sur l’acceptation de soi que je trouve assez pertinentes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *