Thriller

La Fille d’Avant de JP Delaney

 

Partenariat NetGalley-Mazarine

Genre : Thriller

Roman papier : 21,90 €

432 pages

Résumé :

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

Mon avis :

Je n’ai pas pu résister à ce résumé assez énigmatique et je ne regrette pas d’avoir cédé à la tentation car ce fut une très bonne lecture.

On a une histoire à deux voix, d’une part on va suivre Emma et de l’autre Jane : Toutes les deux ont vécu un traumatisme important et de vivre chacune, à leur époque, à One Folgate Street va leurs paraitre la solution idéale pour régler leurs problèmes. Elles pensent que vivre dans cette maison pour le moins particulière les feront avancer et oublier les drames qu’elles ont vécus. Contrairement à elles, je me suis vite sentie mal à l’aise dans cette maison, je la trouvais trop moderne, trop propre, trop minimaliste et ce n’est pas du tout le genre d’endroit où j’aimerais habiter mais je peux comprendre leurs choix et leurs envies de prendre un nouveau départ.

Le fait d’avoir une alternance de points de vue était vraiment top car même si les histoires de Jane et Emma, au départ, n’ont rien à voir l’une de l’autre, elles vont petit à petit se rejoindre et la tension monte tellement au fil des pages que j’ai eu du mal à lâcher ce roman. A travers son histoire, l’Auteur aborde des thèmes très intéressants (durs aussi) comme, par exemple : Comment se reconstruire quand  on a vécu un traumatisme ? Le matériel est-il vraiment important pour être heureux ?…..L’histoire est très bien menée, l’Auteur s’est amusé avec moi pendant toute ma lecture : Quand j’ai cru avoir cerné les personnages, que je pensais savoir ce qui s’était vraiment passé dans cette maison, il prenait un virage à 180° et démolissait tout ce que je croyais en quelques révélations pour une fin que je n’ai pas vu venir.

Malgré tout, même si j’ai trouvé ce roman prenant, que j’avais envie de savoir le fin mot de cette histoire, j’ai, quand même, gardé une certaine distance avec Jane et Emma, oui je compatissais à tout ce qu’elles vivaient mais étant très différentes, j’ai eu du mal à me sentir concerner par ce qu’il pouvait leurs arriver ou à ce qu’elles pouvaient ressentir.

En résumé : un roman qui m’aura tenu en haleine du début à la fin mais j’aurais gardé une certaine distance avec nos deux personnages principaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *