Fantasy,  Fantasy Jeunesse

Grisha T1 de Leigh Bardugo

 

 

 

 

Roman papier : 15,90 €

 

 

Résumé :

OMBRE. GUERRE. CHAOS.
Un royaume envahi par les ténèbres.
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold.
Parmi eux : Alina Starkov.
ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L’Invocatrice de lumière.

Pourquoi ce roman ? Cela faisait un moment que je voulais découvrir cette trilogie et le fait d’avoir eu la trilogie complète en cadeau m’a incité à sauter le pas

MA CHRONIQUE

Mon ressenti à la fin de cette lecture :

J’ai bien aimé ce premier tome malgré quelques bémols.

Pour aller plus loin :
  • L’univers :

L’univers est vraiment top et on va le découvrir à travers l’histoire d’Alina qui va devoir apprendre à gérer son pouvoir de Grisha. Par contre, je serais sans doute la seule à avoir eu ce ressenti, mais j’ai trouvé la mise en place de ce dernier, un peu brouillonne dans le sens où Leigh Bardugo nous plonge dans son univers sans trop d’explications, à part une carte et un lexique, et j’ai vraiment eu du mal à me mettre dedans à cause de ce sentiment. Mais une fois dedans, l’univers m’a beaucoup plu.

  • L’histoire :

On sent bien que c’est un premier tome car tout se met en place et on le sent bien. J’ai trouvé le tout assez lent (peut être trop par moment) puisque c’est seulement à la moitié du roman qu’Alina sait se servir de son pouvoir, qu’elle comprend pourquoi il était bloqué etc…Et arrivée aux 3/4 je trouvais le temps et j’avais vraiment envie que ça bouge. J’ai été entendue puisque le dernier tiers du livre est vraiment excellent. L’histoire prend une tournure surprenante, ça bouge enfin et sans m’en rendre compte, j’ai littéralement mangé les dernières pages. A voir si avec le tome 2 j’aurais aussi ce sentiment de lenteur maintenant que l’univers et les personnages sont plantés.

  • Les personnages :

J’ai beaucoup aimé Alina, une jeune fille orpheline qui croit être banale & sans intérêt et qui va finalement se révéler être l’une des seules personnes à pouvoir sauver son pays. Elle n’a pas du tout confiance en elle mais ne veut pas montrer ses faiblesses donc elle se renferme sur elle même. On la sent volontaire, prête à tout pour être à la hauteur des attentes des autres mais cela ne va pas être évident pour elle de s’ouvrir non seulement à son pouvoir mais aussi aux autres.

Autour d’elle gravitent des personnages soit, qui m’ont beaucoup plu, soit qui m’ont pas mal intrigué :

  •  Il y a tout d’abord, Mal, son meilleur ami depuis toujours, orphelins tous les deux, ils ont évolué ensemble et les sentiments d’Alina aussi. il n’est peut être pas très présent dans ce premier tome mais dans l’esprit d’Alina il était omniprésent.
  • On a aussi Geyna, une grisha  qui est un peu la paria de la communauté vu son statut, « l’objet de la reine », elle est belle, elle le sait, mais cela ne l’empêche pas de nouer une jolie amitié avec Alina.
  • Et je termine par sa relation avec le Darlking qui est assez ambigu. On sent qu’il attend beaucoup d’elle au niveau du pays, on le sent aussi attiré par elle mais est ce vraiment vrai ? De plus, Anila, ne semble pas insensible non plus malgré le fait que Mal occupe encore beaucoup son esprit.
Autre série de l’Autrice :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *