Romance

Dark Romance T1 de Pénélope Douglas

 

Roman papier : 8,50 €

Résumé :

Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu il soit riche et adulé qui me fascine enfin, pas seulement. Non, moi, c est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifiée.

Mon avis :

J’avais commencé à lire ce roman via NetGalley mais n’accrochant pas, je l’avais vite abandonné mais, ne me demandez pas pourquoi, quand il est sorti en poche, j’ai eu envie de lui laisser une deuxième chance. Du coup, j’ai retenté, en papier cette fois-ci, et comment vous dire….Même si je suis allée au bout de ma lecture, cela ne sera pas le livre qui m’aura le plus marqué en 2018.

En fait, ce livre ne m’a rien apporté, alors soyons clair, je n’attends pas d’un roman qu’il m’apporte une quelconque science mais je veux au moins qu’il me divertisse. Et là, je n’ai eu aucun plaisir à suivre cette bande de gosses riches qui se croit supérieur aux autres et qui deviennent des psychopathes quand ils doivent payer les conséquences de leurs actes. Les pauvres, la vie est vraiment trop dure pour eux ! (vous sentez l’ironie ????)

Vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé les personnages entre Erika qui veut être indépendante mais qui est bien contente de profiter de l’argent de ses parents pour vivre confortablement (sous oublier sa manie à chercher les ennuis) et les cavaliers qui veulent leurs pseudos vengeances, c’était juste pathétique. Le seul cavalier que j’ai apprécié c’est Michael : j’ai aimé son côté calculateur et j’ai adoré le voir se débattre avec les sentiments qu’il a pour Erika. Un personnage secondaire, Alex, m’a également bien plu car elle ne cache pas qui est l’est et l’assume et dans toute cette hypocrisie, ça faisait du bien.

Malgré tout, j’ai voulu savoir comment cela allait se terminer  et c’est là que je me rends compte que Pénélope Douglas est forte car même si je n’ai pas aimé son histoire ou ses personnages, je voulais connaitre la fin et encore plus surprenant je lirai surement Dark Desire  !

En résumé : Un roman que je n’ai pas apprécié tant pour son histoire que pour les personnages mais j’ai été curieuse de connaître le dénouement et je lirai surement la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *