New Adult,  Romance

Addicted to Sin saison 1 de Monica James

Genre : New romance

Roman papier : 17 €

360 pages

Résumé :

Depuis que sa fiancée l’a quitté six semaines avant leur mariage, Dixon Mathews a renoncé à toute liaison durable. Il enchaine les rencontres éphémères et n’hésite pas à coucher avec les patientes qui fréquentent son cabinet de psychiatre. Mais alors qu’il pensait ne plus jamais éprouver d’intérêt durable pour elles, deux femmes vont croiser son chemin. Juliet est belle et toxique, addict au sexe. Madison est innocente et fragile. Une l’attire sexuellement, l’autre touche son âme et son coeur.
Dixon n’est peut-être pas le meilleur des hommes et il a ses faiblesses mais il sait qu’il doit choisir. Mais les choix les plus évidents ne sont pas toujours les meilleurs et la voie la plus simple peut parfois se compliquer.
Dixon va vite découvrir ce qu’il veut vraiment mais les erreurs du passé reviennent souvent hanter le présent.

Mon avis :

Quand Deborah nous a présenté le programme d’Hugo Roman pour les mois d’octobre à décembre, ce roman a tout de suite retenu mon attention (je remercie d’ailleurs la maison d’édition pour leur confiance). J’avais trouvé que le résumé changeait un peu de ce qu’on pouvait voir en New Adult classique (un homme – deux femmes) et, finalement, même si ce n’est pas l’histoire la plus innovante que j’ai pu lire, j’ai bien aimé suivre nos personnages principaux dans leurs aventures.

Les thématiques ne sont pas très novatrices puisqu’on va nous parler notamment d’addiction au sexe  et que cela fait déjà le 3ème N.A que je lis avec ce thème. C’est prévisible, dans le sens où l’histoire prend une direction que j’aurais voulu qu’elle prenne, je m’attendais, donc, au twist de la fin, mais l’Auteur a une façon d’aborder tout ça qui m’a beaucoup plu.

En ayant croisé Monica James au Festival New Romance, je trouve que cette histoire lui correspond. Je ne sais pas comment le dire autrement mais je ne suis pas surprise qu’elle ait écrit un tel New Adult avec ces personnages.

En ce qui concerne Madison, je ne trouve pas qu’il est grand chose à dire sur elle : Elle est le stéréotype classique de la fille qui a vécu quelque chose de traumatisant qui l’empêche de nouer une relation avec un homme. Dixon, quant à lui, j’ai aimé le voir être tiraillé entre ces deux femmes. Même si on sait, tout de suite, vers laquelle des deux va son coeur, cela ne l’empêche pas de faire de graves erreurs mais il essaye de s’améliorer et c’est un aspect de son caractère que j’ai apprécié.

Comme on a une double narration, on sait exactement ce qu’ils se passent dans leurs têtes et on comprend mieux leurs choix, leurs hésitations, leurs manières de fonctionner et ça rythme bien le récit.

En résumé : ce n’est peut être pas le New adult du siècle mais c’était une histoire plaisante à découvrir et je suis curieuse de voir comment tout va tourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *